Boostez votre entreprise en regardant vos concurrents comme des partenaires

clip_image001

Ces dernières décennies, la majorité des entreprises ont suivi une logique concurrentielle. Cette logique mène à voir le monde extérieur comme hostile : les entreprises travaillant dans le même secteur sont des concurrents à faire disparaitre ou à racheter. Cette logique est destructrice, il est temps de passer à autre chose.

De la logique concurrentielle…

Pour être concurrentiel, il faut baisser ses couts. Pour ce faire il faut soit viser des économies d’échelles, soit jouer sur la qualité du service ou du produit vendu. Les nombreuses fusions et concentrations sont une manifestation de ce paradigme. L’illustration de l’impact sur la qualité sont par exemple les compagnies clip_image002aériennes low cost. L’idée de faire voyager les passagers debout dans les avions était peut-être l’apogée de ce paradigme. Bien qu’en y réfléchissant, il serait aussi possible de superposer les passagers. A creuser…

Tout le monde est d’accord pour dire qu’une des clés de la réussite pour nos entreprises aujourd’hui est la créativité et l’innovation. Or, comment être créatif, comment voir toutes les possibilités qui émergent à tout moment si je perçois en permanence le monde extérieur, non pas comme une infinité de possibilités d’innover, mais comme une multitude de dangers potentiels, un monde profondément hostile, régit par la loi du plus fort ? Dans ce monde-là, c’est notre cerveau reptilien qui prend le dessus, c’est lui qui veille à notre survie, comme si nous étions encore dans nos cavernes à craindre des attaques de bêtes féroces. Le cerveau reptilien connait trois modes d’actions : l’attaque, la fuite et l’inhibition (faire le mort). Ce sont les réactions de la gazelle attaquée par le lion : elle a le choix entre fuir, attaquer avec ses cornes pointues ou faire la morte car le lion ne s’attaque qu’à des proies vivantes. Ce monde gouverné par l’instinct bride toute créativité, notre cerveau étant en permanence mobilisé pour lutter, survivre.

…à la logique de création de valeur

Il est temps de dépasser le stade du reptilien. Les entreprises qui font réellement la différence ne fonctionnent pas suivant ce paradigme dépassé. Elles ne vont pas pratiquer la guerre des prix, elles vont créer de la valeur. Pour elles, le monde extérieur n’est pas hostile, mais au contraire, l’entreprise fait partie d’un monde fait de partenaires potentiels, c’est le paradigme du « Co ». Non plus la concurrence, mais la collaboration, la coopération, la cocréation, l’intelligence collective et le partage des découvertes. La stratégie de ces entreprises n’est plus d’écraser ses concurrents, mais au contraire de créer une communauté de clients, de partenaires alimentant un objectif commun tout en se nourrissant elles-mêmes. Le monde extérieur est un réseau d’alliés potentiels. La question qui se pose est donc de voir comment favoriser la vie et la croissance de ce réseau pour fournir au monde le service ou le produit visé.

La solution pour que nos entreprises puissent à l’avenir non seulement survivre, mais vivre pleinement et être des lieux de vie épanouissant pour tous ceux qui gravitent autour est donc de voir le monde extérieur comme amical. Je ne vous dis pas d’être naïf : ce n’est pas parce que j’aime les abeilles et que j’apprécie le miel qu’elles produisent et tout le travail qu’elles font pour polliniser notre flore que je m’approche de la ruche sans prendre de précautions… L’important c’est d’avoir ce regard positif, cette ouverture à toutes les façons dont mon environnement peut contribuer à la mission de mon entreprise, m’aider à créer de la valeur. Certaines entreprises vont aujourd’hui jusqu’à aller à la rencontre de leurs concurrents pour leur expliquer leur stratégie. Pourquoi ? Pour les pousser si elles le souhaitent à collaborer plutôt qu’à se faire la guerre ; à l’issue d’une guerre, il n’y a jamais deux vainqueurs, parfois un et toujours beaucoup de blessés et de dégâts de part et d’autre.

clip_image004

Un exemple frappant de pratique de cette logique de collaboration est TESLA. TESLA est actuellement le leader du marché en ce qui concerne la création de voitures électriques. L’entreprise a décidé que tous les brevets à l’origine de l’avancée de la marque par rapport à ses concurrents seraient librement disponibles pour ceux-ci. Tout constructeur automobile est donc autorisé à copier gratuitement les innovations de TESLA. Dans le monde ancien, cette approche parait tout à fait absurde : pourquoi offrir sur un plateau à nos concurrents ce que nous avons mis des années à trouver ? Il y a de nombreuses réponses à cette question. Qu’il s’agisse d’une approche philanthropique (nous voulons que nos découvertes puisse profiter au plus grand nombre) ou d’un geste calculé (pour que TESLA puisse se développer, il faut que le marché de la voiture électrique se développe), dans les deux cas c’est bon pour l’humanité et c’est bon pour la marque.

Et vous ? Dites-moi dans le commentaire ci-dessous si vous vous sentez plutôt dans un monde concurrentiel, si vous avez l’impression que votre entreprise est menacée par le monde qui l’entoure ou si, au contraire, vous regardez le monde qui vous entoure comme un terreau de possibilités pour avancer. Quel est l’influence de ce regard sur votre façon d’envisager l’avenir de votre entreprise ?

Likez et forwardez cet article à ceux que vous voulez inspirer.

Que votre vie soit belle.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *