Je continue à me plaindre ou j’avance ?

Vous avez probablement autour de vous des gens qui passent une bonne partie de leur temps à se plaindre ou pire : à critiquer les autres.  En tant que manager, entendre des collaborateurs se plaindre à longueur de journée est particulièrement énervant.

L’impact de ce comportement sur la personne qui se plaint est assez interpellant : la personne se positionne en victime, ne prend aucune décision, continue à se plaindre et étend la portée de ses plaintes, son énergie intérieure baisse, elle voit de plus en plus le monde extérieure comme hostile, la victime c’est elle. C’est une spirale qui paralyse et détruit petit à petit. De plus, ce virus est contagieux. Quand vous côtoyer quelqu’un qui se plaint, faites attention !

Lorsque le comportement de quel

qu’un m’agace,  cela signifie souvent que j’ai aussi, au moins un peu, ce comportement en moi, probablement de façon inconsciente. Et maintenant que j’y suis attentif, je me surprends régulièrement en train de me plaindre. Ayant conscientisé ce qui se passe en moi, je peux dès lors arrêter ce programme infernal et donner la main à mon mode mental adaptatif qui m’aidera à prendre mes responsabilités pour continuer à être non pas la victime, mais l’acteur de ma vie.

C’est décidé : à partir d’aujourd’hui j’arrête de me plaindre !

Que votre vie soit belle.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *