La réussite est dans les forces de vos collaborateurs, pas dans leurs faiblesses

Voilà un titre qui sonne comme une évidence. Et pourtant… En tant que dirigeant, combien de temps passons nous à essayer de corriger, de rectifier, de stimuler, de motiver nos collaborateurs à faire des choses qui ne font pas partie de leurs forces ? Si ma réponse est « un temps certain… », il est probable que j’essaye de construire mon entreprise ou mon département, au moins en partie, sur les faiblesses de mes collaborateurs.

 Ce que je n’aime pas faire, je le fais souvent mal et lentement et par conséquent je m’arrange pour le déléguer ou le sous-traiter. Notre erreur est parfois de croire que ce que nous n’aimons pas, personne ne l’aime et que par conséquent, il faut bien que certains se sacrifient pour le faire. C’est sans aucun doute une fausse croyance.

Ce qui m’embête passionne nécessairement quelqu’un d’autre (un ami disait plus « poétiquement » : la m… des uns constitue nécessairement des lingots d’or pour d’autres…), pourquoi m’occuperai-je de telles tâches. La compta n’est pas mon passe-temps préféré, elle fera le bonheur de mon comptable. Cette réflexion pleine de bon sens que nous nous appliquons à nous-mêmes, nous avons souvent tendance à ne pas l’appliquer à ceux qui travaillent pour nous. Nous perdons donc du temps et de l’énergie à leur faire faire des tâches qu’ils n’aiment pas, qu’ils feront lentement et probablement mal. Cette approche nuit à notre entreprise et démotive nos collaborateurs.

 Rien ne peut motiver d’avantage que le fait de pouvoir mettre ses dons et ses compétences au service de l’entreprise. La rémunération, les stock options, les vacances, les events, la voiture sont secondaires par rapport à ce point essentiel. Contribuer à quelque chose de plus grand est un des besoins essentiels de l’homme. En tant que leader, nous avons là un levier puissant pour booster tous nos collaborateurs.

 Concrètement : reportez dans un tableau tous ceux et celles qui travaillent pour vous (N-1). Listez pour chacun leurs points forts et mettez en regard les tâches que vous leur avez confié. Ensuite essayez de relier les tâches et les points forts.  Confiez les tâches qui ne correspondent pas aux points forts d’un collaborateur à un autre qui a les forces nécessaires. Inversement, identifiez toutes les forces non-utilisées de vos collaborateurs et voyez quelles tâches vous pouvez leur proposer pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Si tous vos collaborateurs ont les mêmes forces et les mêmes faiblesses, il est probablement que vous ayez recruté des personnes qui vous ressemble.  Il est temps de revoir votre approche du recrutement…

Que votre vie soit belle.

 Pierre

PS: Envie d’accélérer, d’aller plus loin, plus haut… d’oser ? Participez au séminaire « J’ose ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *