Les 10 piliers de la confiance

Dans mon article précédent, « Etes-vous sujet à l’illusion du contrôle ? », je disais qu’il était temps d’abandonner notre croyance en l’efficacité du contrôle et de passer à la confiance.

cirque-mister-jack

Comme l’explique longuement Stephen M. R. Covey (fils de Stephen R. Covey, auteur du bestseller « Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent ») dans son livre « The Speed of Trust », la confiance est un facteur de performance essentiel pour les entreprises. Sans confiance tout prend du temps, car tout est suspect et doit être contrôlé. Le manque de confiance coûte horriblement cher et est aussi très destructeur de bien-être.

« Prendre conscience de l’impact économique fort et mesurable de la confiance, c’est comme mettre une nouvelle paire de lunettes. »

Stephen M. R. Covey

J’ai lu récemment un résumé du livre de Joel Peterson (Professeur de Stanford et président de JetBlue) : « Les 10 lois de la confiance » (The 10 Laws of Trust).

Dans son article résumant ce livre, Michael McKinney, explique par le schéma ci-dessous que ce qui motive les personnes donne souvent une très bonne indication de leur niveau de confiance. Il fait également le lien dans son schéma entre le niveau de confiance et les types d’organisations où ils se retrouvent.

image

Nous voyons que la motivation la plus forte et donc aussi la performance la plus élevée est liée à ce que nous faisons par amour. Le lien avec le bien-être, j’hésite toujours à utiliser le mot bonheur, apparait à nouveau. Le patron aura pour objectif de développer dans son entreprise ce climat d’amour (de bienveillance, si le mot amour vous parait déplacé en entreprise).

clip_image006Je vous partage ci-dessous les 10 conditions proposées par Joël Peterson dans son livre pour qu’un climat de confiance puisse se développer au sein de votre entreprise et en impacter très favorablement les performances.

1. Commencez par l’intégrité personnelle

C’est une évidence, mais ce n’est pas pour cela que c’est toujours évident : la première condition pour l’instauration de la confiance dans l’entreprise c’est l’intégrité de la direction de celle-ci.

2. Développez une culture du respect

Par exemple en disant toujours du bien des absents.

3. Déléguez et donnez des responsabilités

Prendre le risque de déléguer et accepter la possibilité que parfois cela ne se passe pas comme je l’aurais voulu. Dans cette approche, ne pas atteindre l’objectif, n’est pas pointé du doigt comme un échec, mais comme un apprentissage. Ne dites pas « réussir ou échouer », mais bien « réussir ou apprendre ».

4. Mesurez ce que vous voulez accomplir

Pas de confiance sans clarté : il faut que chacun sache où en est l’entreprise, le projet… Pour cela il faut mesurer, définir des tableaux de bords pour voir clair. Il ne s’agit pas de confiance aveugle, mais d’une confiance en pleine lumière.

5. Créez un rêve commun

Le sens de l’entreprise, sa mission, perçu par tous comme une contribution importante à la société est un facteur de motivation essentiel et également de confiance. Il est bien sûr indispensable que ce sens, cette mission, ce rêve ne soit pas un slogan publicitaire, mais un cap évoqué tous les jours pour prendre les décisions importantes dans la gestion de l’entreprise. Trop souvent, certaines entreprises manquent de congruence entre les valeurs et la mission affichées et la réalité quotidienne de la gouvernance.

6. Informez tout le monde

La transparence par l’information, que les nouvelles soient bonnes ou mauvaises, est une des fondations essentielles de la confiance.

7. Gérez les conflits avec respect

Ne fuyez pas les conflits, mais veillez à ce que chacun soit écouté et que ses besoins puissent être entendus. Ce que l’entreprise cherchera c’est la meilleure solution en vue de sa mission, pas à donner raison à tel ou tel personne parce qu’elle est plus ou moins influente dans l’organisation. L’important n’est pas l’origine des bonnes idées, l’important c’est de les adopter. Je renvoi à l’article « Quoi de plus simple que de gérer un conflit » qui en dit davantage.

8. Soyez humble

« Pour être efficace, le leader doit se sentir à la fois essentiel et non indispensable… Si vous voulez être un leader qui inspire la confiance, soyez au centre du cercle, sans en être le centre » – extrait de « 10 Laws of Trust ».

9. Cherchez à négocier pour que chacun soit gagnant

En toute négociation recherchez le “win-win”.

10. Soyez bienveillant

La confiance que vous placerez dans vos collaborateurs sera parfois trahie. Construire et reconstruire une culture de la confiance est un long chemin qui se parcourt une personne à la fois, de conversation en conversation, jour après jour. Et pardonnez.

Pour monter encore le niveau de confiance dans votre organisation, je vous invite à choisir une des 10 conditions citées par Peterson et de décider concrètement comment vous pouvez la renforcer au sein de votre entreprise.

Si cet article vous a éclairé, likez-le et partagez-le avec votre réseau.

Que votre vie soit belle,

Pierre

Liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *