L’identité des entreprises: « to be or not to be »

clip_image002Les entreprises essaient par des techniques de marketing toujours plus innovantes de plaire à leurs clients potentiels et d’attirer de nouveaux collaborateurs.

Et si l’erreur était là ? Si l’erreur était justement de vouloir plaire. Si nous supprimions le maquillage, les pauses langoureuses ou viriles, les phrases étudiées… Si nous passions du plaire à l’être. Vouloir plaire, n’est-ce pas paraitre ce que nous ne sommes pas ? Personnellement, je pense qu’il en va des entreprises comme des êtres humains : ce qui les rend intéressants c’est ce qui les rend uniques, c’est leur identité, ce qu’il y a derrière le maquillage.

Quand j’aurai fini de maquiller mon entreprise pour la présenter au marché, elle ressemblera à beaucoup de ses concurrentes et n’aura plus grand-chose pour se différencier et sortir du lot. J’aurai atteint le résultat inverse de celui que je cherche.

Continuer la lecture de « L’identité des entreprises: « to be or not to be » »

La démocratie par les entreprises

Beaucoup se plaignent de plus en plus de la puissance grandissante des entreprises et en particulier des multinationales. Je ne suis pas économiste, mais il est vrai que le citoyen lambda a souvent l’impression que le monde politique a beau être de droite ou de gauche, promettre le cœur sur la main qu’il s’engage à tout changer, s’insurger contre les pratiques de certaines multinationales : rien ne change.

Peut-être nous trompons nous de bureau de vote. Au lieu d’aller voter tous les 4 ou 5 ans pour élire nos représentants qui semblent de plus en plus impuissants à faire évoluer la société, nous devrions aller voter tous les jours.

« Le caddie du super marché aura plus de poids qu’un bulletin de vote »

Jean Staune

clip_image002Photo: PolyCart Continuer la lecture de « La démocratie par les entreprises »