Des équipes agiles… et la direction, est-elle agile ?

Dans beaucoup d’entreprises, la mot « agile » devient de plus en plus à la mode. Le problème c’est que souvent cette agilité est demandée au niveau des équipes de production, mais est-elle pratiquée au niveau de la direction ?

Parachutistes-anonyme

Agile ?

Je ne suis pas un expert en « méthodes agiles » (il y en a plusieurs : RAD, SCRUM, XP…). A l’origine il s’agit d’une approche visant principalement les équipes de développement dans le monde IT.  Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu, voici ce qu’en dit Wikipédia :

« Les méthodes agiles se veulent plus pragmatiques que les méthodes traditionnelles, impliquent au maximum le demandeur (client) et permettent une grande réactivité à ses demandes. Elles reposent sur un cycle de développement itératif, incrémental et adaptatif et doivent respecter quatre valeurs fondamentales déclinées en douze principes desquels découlent une base de pratiques, soit communes, soit complémentaires. »

Suivant le manifeste Agile datant de 2001 (plusieurs méthodes qualifiées d’agiles sont antérieures à cette date), ces méthodes sont basées sur 4 valeurs et 12 principes généraux.

Quatre valeurs fondamentales

  1. Individus et interactions plutôt que processus et outils
  2. Fonctionnalités opérationnelles plutôt que documentation exhaustive
  3. Collaboration avec le client plutôt que contractualisation des relations
  4. Acceptation du changement plutôt que conformité aux plans

Douze principes généraux

  1. Satisfaire le client en priorité
  2. Accueillir favorablement les demandes de changement
  3. Livrer le plus souvent possible des versions opérationnelles de l’application
  4. Assurer une coopération permanente entre le client et l’équipe projet
  5. Construire des projets autour d’individus motivés
  6. Privilégier la conversation en face à face
  7. Mesurer l’avancement du projet en termes de fonctionnalités de l’application
  8. Faire avancer le projet à un rythme soutenable et constant
  9. Porter une attention continue à l’excellence technique et à la conception
  10. Faire simple
  11. Responsabiliser les équipes
  12. Ajuster à intervalles réguliers son comportement et ses processus pour être plus efficace

Source sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Méthode_agile.

Ce qui me frappe dans tout ce qui précède c’est l’adéquation entre les méthodes agiles telles que décrites dans le manifeste et les modes de gouvernances participatives dont ce blog fait régulièrement l’écho (les Entreprises Libérées décrites par Isaac Getz ou encore les Organisations Opales présentées par Frédéric Laloux). Il y a là des fondations communes, des valeurs identiques.

Ce qui devient central dans ces méthodes comme dans les entreprises libérées ou opales, ce ne sont plus les processus, la hiérarchie, les plans à long terme… tout ce qui constitue le management tel que nous l’avons appris, mais plutôt :

  • Les hommes et les femmes participant au projet, qu’il s’agisse du client, de l’équipe de projet ou de tout autre intervenant ;
  • Le sens du projet, la raison d’être de l’équipe : il s’agit de produire quelque chose d’utile, de contribuer à satisfaire un besoin, de servir un client plutôt que de jouer un rôle dans un pièce dont chaque acteur est animé par sa description de fonction plutôt que par le sens de ce qu’il fait.
  • La remise en cause continue du système lui-même. Les valeurs et les principes restent, mais le système est revu et questionné continuellement pour qu’il serve le sens, plutôt que ce soit les acteurs qui servent le système comme c’est souvent le cas.
  • Responsabiliser chacun bien sûr, plutôt que de cultiver des forêts de parapluies en cascade.

Plutôt que de continuer cette énumération, je vous invite, si vous faites partie d’une équipe de direction, à organiser avec vos collègues directeurs une réflexion sur le thème : « Et nous, sommes-nous agiles ? ». Passez en revue les 4 valeurs et les 12 principes du Manifeste Agile. Laissez-vous interpeler et inspirer par ce qu’ils apportent de fraicheur et d’humanité et donc d’efficacité.

Et si vous avez besoin d’un bon coach pour animer cet atelier, contactez-moi.

Cette article vous a inspiré ? Likez-le et transférez le à votre réseau.

Que votre journée soit belle,

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *