Le nouveau cap de la chocolaterie Galler : du Capitalisme au Caphumanisme

Depuis deux ans, un vent nouveau souffle sur la chocolaterie Galler. Alors que le bateau était dans la tempête, l’actionnaire Qatari a rappelé à la barre, Salvatore Iannello, un marin expérimenté. Dans cette interview, il nous livre les détails de son projet.

Si Salvatore Iannello a accepté de reprendre les commandes, c’est pour faire de Galler non plus un instrument de profit, mais un outil pour construire un monde meilleur en mettant l’entreprise au service de l’humain qu’il soit collaborateur, planteur de cacao, consommacteur ou actionnaire, tout en respectant toujours davantage la planète. Le projet est de longue haleine, mais le capitaine va bon train. En moins de deux ans, les bénéfices sont de retour, une gouvernance participative se met en place, toute la production est passée sous le label Fairtrade et plusieurs projets en vue de contrebalancer l’impact de la déforestation due aux plantations de cacao en côte d’ivoire ont été lancés. Et ce n’est qu’un début.

Salvatore Iannello, CEO, et Valérie Stefenatto, directrice de la communication et du marketing, nous livrent dans cette interview leurs projets présents et futurs.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour visualiser l’interview. Si vous voulez accéder directement à certains chapitres, consultez le plan de cette interview en-dessous de la vidéo. Bonne visualisation.

Voici le plan des différents chapitres de cette interview :

– 00 :00 : présentation des intervenants et de l’entreprise.

– 06 :10 : de la méfiance à la convergence d’intérêt.

– 09 :00 : annonce du projet à la direction et aux investisseurs. Les 4 P. Une nouvelle raison d’être qui arbitre les trois autres P.

– 11 :20 : le P de people. Engagement d’un socio-anthropologue.  Partenariat avec Fairtrade.

– 13 :40 : coût du basculement Fairtrade et transformation des relations avec la grande distribution.

– 17 :00 : vers l’entreprise libérée inspirée par Frédéric Laloux.

– 22 :10 – : assurer la pérennité de la gouvernance participative. Nous sommes tous inégaux.

– 24 :05 – : gestion de l’égo.

– 25 :20 – : gestion de la performance au service des 4 P. KPI.

– 28 :30 : nécessité d’un alignement et d’un socle philosophique solide pour changer de paradigme.

– 31 :00 : partage de la valeur ajoutée et disruption de la notion de propriété … Un dividende pour le capital et un dividende pour le travail.

– 34 :00 : élargissement de la gouvernance participative à toute l’entreprise par contamination positive.

– 38 :00 : accueil du projet au niveau de la direction, importance du coach et du temps.

– 44 :15 : égalité des rémunérations au niveau du comité de pilotage.

– 46 :15 : et la planète… Convergence d’intérêt à tous les niveaux. Partenariat avec Yukan (empreinte environnementale, norme PEF), la coopérative Yeyasso (côte d’Ivoire) et l’Université de Liège.

– 51 :08 : le profit comme serviteur, la raison d’être comme CEO.

– 52 :54 : bientôt un tour de Belgique pour partager l’expérience.

– 54 :10 : Galler incarné par l’humanité. Le rôle du consommacteur.

– 55 :40 : l’égo et l’humilité.

– 56 :30 : se passer du patron… ou un patron « source » ?

– 58 :10 : la disruption de la propriété pour assurer la pérennité et ne pas revenir à la maximisation du profit.

– 59 :20 : le profit est sain

– 1 :00 : aux patrons : « Tu n’as pas le choix :  si tu veux que ton entreprise soit pérenne, entre dans la transition ».

« Incarner dans le monde du chocolat une approche entrepreneuriale basée sur la convergence d’intérêt pour bâtir un monde équitable et durable. »

Nouvelle raison d’être de la chocolaterie GALLER

Vous aussi, vous souhaitez mettre votre entreprise au service de l’humain ? Contactez-nous sans aucun engagement de votre part (pdelovinfosse@effatacoaching.com).

Cette vidéo vous a plu ? Laissez un commentaire ci-dessous, likez la et transférez la à votre réseau.

Que votre journée soit belle,

Pierre de Lovinfosse

Lien vers une vidéo présentant la nouvelle approche de Galler : https://youtu.be/gOAIftc_S5U  (français, 25 minutes)

Une réflexion sur « Le nouveau cap de la chocolaterie Galler : du Capitalisme au Caphumanisme »

  1. Bravo à Galler pour son projet de transition et bravo pour son soutien à la ligue contre la schlérose en plaques ! Encore une belle preuve d’humanisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *