Amour, Expériences et Digitalisation : le cocktail gagnant de Hifluence

Une interview de Nick Van Langendonck, fondateur de Hifluence, une PME fonctionnant sans hiérarchie suivant les principes des organisations Opales (entreprise libérée). Son ambition: aider les entreprises à construire leur futur. Nick nous livre le pourquoi, le comment et les résultats de cette expérience. Si vous faites partie des patrons qui aspirent à organiser leur entreprise de façon plus humaine et épanouissante pour tous ceux qui y travaillent ou simplement la côtoient, vous trouverez dans cette heure d’interview une belle source d’inspiration.

Si vous n’avez pas le temps de visionner l’entièreté de la vidéo, vous trouverez ci-dessous les différentes parties de l’interview afin de vous permettre d’aller directement au sujet qui vous intéresse :

  • 0 :00 :51 – Parcours de Nick Van Langendonck
  • 0 :07 :27 – Présentation de Hifluence
  • 0 :13 :57 – Pourquoi le modèle Opale ? (inspiré du livre de Frédéric Laloux, Reinventing Organisations)
  • 0 :25 :28 – L’organisation de Hifluence
  • 0 :41 :40 – Qui est le patron ?
  • 0 :47 :30 – Et l’égo dans tout ça
  • 0 :53 :13 – Vous avez dit « amour » ?
  • 1 :00 :43 – Hifluence est une expérience ?
  • 1 :03 :26 – Les difficultés rencontrées
  • 1 :08 :52 – Le processus de décision
  • 1 :13 :13 – Conseil aux patrons qui veulent se lancer

Voici quelques phrases qui m’ont frappé dans cette interview :

« Parmi les collaborateurs d’une entreprise, les managers sont ceux qui génèrent le moins de valeur. Cela n’a rien à voir avec les personnes, mais bien avec le système. »

« Nous fonctionnions suivant le modèle Agile, le passage au modèle Opale fut assez naturel. »

« Dès que quelqu’un doit superviser plus de 10 personnes, il n’arrive plus à être productif. »

« Nous sommes continuellement en mode Bêta, car le monde change continuellement. »

« Les résultats financiers sont un résultat, en rien un but. »

« J’ai toujours trouvé bizarre qu’un homme ou une femme travaille pour une entreprise, alors que, selon moi, c’est l’entreprise qui doit être un outil pour que l’homme puisse apporter sa contribution à un monde meilleur. »

« La digitalisation est un outil puissant pour faciliter la mise en place d’une gouvernance partagée. »

« Nous sommes en amélioration continue pour pouvoir toujours mieux servir les équipes qui servent les clients. »

« L’important est que chacun puisse être en confiance, authentique, pleinement lui-même. »

« Chaque collaborateur suit des formations pour apprendre à être soi-même et à exprimer ses tensions. »

« L’amour en entreprise est tabou parce que c’est le cœur de l’homme et qu’en entreprise, la plupart du temps nous ne sommes pas authentiques. »

« Plus l’entreprise vit pleinement sa mission, plus nous attirons des personnes qui adhèrent pleinement à cette mission. »

« La première et aussi la dernière décision que j’ai prise en tant que CEO, c’est de ne plus prendre de décisions en tant que CEO. »

« L’amour en entreprise, c’est de se permettre d’être soi-même et de permettre aux autres d’être eux-mêmes. C’est accepter les autres quand ils sont authentiques et quand ils ne le sont pas et les aider à aider être davantage eux-mêmes. »

« Le contrôle est une illusion » (voir aussi l’article : L’illusion du contrôle).

Cette vidéo vous a inspiré ? Likez-là et partagez-là.

Vous vous demandez comment faire évoluer la gouvernance de votre entreprise pour plus de performance et de bien-être ? Contactez-nous pour en parler sans aucun engagement de votre part (pdelovinfosse@effatacoaching.com).

Que votre vie soit belle.

Pierre

Liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *