Décathlon Namur : une entreprise libérée « à fond la forme »

Sans directeur depuis 4 ans…

Chez Décathlon Namur plus aucun manager ne dit à un de ses collaborateurs comment il doit faire quelque chose, seul le pourquoi est transmis, à chacun de voir le comment.

“ Je vivrais très mal aujourd’hui de dire à quelqu’un

de mon équipe : « Toi tu dois faire ça » ”

Julien, coach chez Décathlon

Il y a 4 ans, lorsque l’ancien directeur a quitté Décathlon Namur, le directeur en formation et trois de ses trois futurs adjoints ont décidé de ne plus garder l’ancien poste de direction pour le remplacer par un quatuor de co-leaders. Depuis, les concepts de l’entreprise libérée ont petit à petit été adoptés avec succès dans l’entreprise.

Sylvain et Julien sont tous les deux manager ou plutôt coach. Ils nous expliquent dans cette interview d’une cinquantaine de minutes comment cela fonctionne. L’interview comporte 5 parties.

1ère partie de 1’ à 35’: structure et fonctionnement de Décathlon Namur

Julien nous fait découvrir comment les 60 (basse saison) à 100 (haute saison) salariés de Décathlon Namur collaborent ensemble guidés par un même sens : « rendre le sport accessible à tous ». Les managers ne dirigent pas leurs équipes, ils les animent. Et ce n’est pas une question de vocabulaire.

La prise de responsabilités, la gestion des horaires, les entretiens individuels, le recrutement collaboratif, la liberté d’innover sont quelques-uns des thèmes abordés lors de cette première partie de l’interview.

2ème partie de 35’ à 47’ : témoignage du point de vue salarié de la transition d’un système classique à la gouvernance libérée

Julien était ouvrir dans le bâtiment. Blessé au genou, il a dû changer de métier et travaille aujourd’hui comme coach chez Décathlon. Il compare le fonctionnement du style de gouvernance « fais ce qu’on te dit » de son ancien métier à ce qu’il vit aujourd’hui à Namur.

3ème partie de 47’ à 52’ : objectifs fixés par les équipes

Chez Décathlon les objectifs ne viennent pas de la maison mère, mais sont fixés par les équipes dans une optique SMART (Simples, Mesurables, Ambitieux mais Réalistes et définis dans le Temps). Chacun a accès à tous les chiffres : certains s’y intéressent d’autres pas.

4ème partie de 52’ à 57’ : témoignage du point de vue manager de la transition d’un système classique à la gouvernance libérée

Sylvain était contremaitre dans l’industrie. Il dirigeait une équipe d’ouvriers. L’approche était autoritaire. Lorsqu’il est passé chez Décathlon, son équipe lui a rapidement fait comprendre que le paysage avait changé.

La qualité du son des interviews de Sylvain n’est pas excellente (bruit de la ventilation dans la pièce). Toutes mes excuses pour ce désagrément.

Si ces interviews vous ont interpelé, partager votre point de vue, vos doutes ou vos expériences dans les commentaires. Likez les et forwardez les à vos connaissances intéressées par de nouvelles formes de gouvernance.

Que votre journée soit belle,

Pierre de Lovinfosse

www.effatacoaching.com et www.le-blog-des-leaders.com

1 réflexion sur « Décathlon Namur : une entreprise libérée « à fond la forme » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *